Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 10:30

Au premier tour, les électeurs ont porté aux 2 premières places Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Dans le Segréen, nombre d'électeurs de gauche ont voté pour Emmanuel Macron pour faire barrage à François Fillon. 

Force est de constater que la campagne à la gauche de la gauche menée par Benoît Hamon n'a pas su rassembler, y compris dans le Segréen. Des leçons devront être tirées. Le Parti socialiste paie l'absence de clarification en matière de ligne politique tant sur les questions économiques que sur l'Europe. La gauche de gouvernement doit être en capacité de prendre des responsabilités et de gouverner, et non d'être dans une posture d'opposition. La clarification doit avoir lieu pour construire l'avenir avec celles et ceux qui partagent le projet européen, prennent en compte le monde tel qu'il est, et notamment les réalités économiques, font confiance aux partenaires sociaux pour élaborer de nouvelles avancées sociales. 

Au 2e tour, mon choix est clair et sans ambiguité en faveur d'Emmanuel Macron. D'abord parce qu'il porte des valeurs républicaines face à une candidate représentante des pages les plus sombres de notre histoire, ensuite parce que je partage sa conviction que l'Europe est une chance pour notre pays, que la prise en compte des réalités économiques est une condition nécessaire pour redresser les comptes, et qu'une France apaisée ne peut l'être qu'en rassembler les Français sur un projet optimiste. 

Emmanuel Macron porte une responsabilité, celle de rassembler. Jacques Chirac n'a pas su le faire en 2002 en gouvernant avec une majorité repliée sur la droite. Rassembler les électeurs de gauche pour que le score de Marine Le Pen soit le plus bas possible dans le Segréen comme dans le reste de la France. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter