Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2017 1 02 /10 /octobre /2017 19:29

Alors que les dérapages de moins en moins contrôlés se multiplient de la part du CCIF et de ses dirigeants ces derniers temps, l’ancien porte-parole de cette organisation d’extrême-droite islamiste vient de franchir le Rubicon en qualifiant la loi anti-terroriste de « méthodes dignes de la Gestapo ».

Suite à la plainte du CCIF, et ma mise en examen probable, j’aurai l’occasion cette semaine auprès du juge d’instruction de dénoncer les méthodes, les discours, la rhétorique de haine du CCIF et des organisations satellites issues de la mouvance des Frères musulmans… Mais le CCIF ne me fera pas taire et je continuerai à jouer le rôle de lanceur d’alerte face à ses ignominies.

Pour être issu d’une famille victime des atrocités des SS et de la Gestapo, les propos tenus par l’ancien porte-parole du CCIF ne sont que la suite de plus de 10 ans de discours victimistes, complotistes et communautaristes. Il tente une fois de plus d’assimiler les mesures prises par l’Etat contre l’islamisme radical aux mesures antijuives prises par l’Etat français entre 1940 et 1944.

240 morts… Non, la situation des Juifs des années 1930 n’est pas comparable à celle des islamistes radicaux

Dans ce torchon, M. Louati semble regretter que les organisations représentatives des musulmans telles que le CFCM ne dénoncent pas les mesures prises par l’Etat dans le cadre de la lutte anti-terroriste. C’est bien la preuve que la politique antiterroriste menée par MM. Hollande, Valls, Cazeneuve, Macron et Collomb ne cible pas les musulmans comme le prétendent régulièrement le CCIF et M. Louati mais ceux qui assassinent, décapitent, et tous ceux qui par les discours de haine font l’apologie du terrorisme, et légitiment la violence en détestant la France et ses valeurs de démocratie, de laïcité, et de vivre-ensemble.

Je n’ai pas souvenir dans mes cours d’histoire de Juifs dans les années 1930 qui auraient décapité, assassiné, posé des bombes, tiré dans la foule, violé en masse, rendu en esclavage des non juifs au nom du judaïsme.

Non M. Louati, le port de l’étoile jaune, les déportations, les assassinats n’ont pas été commis contre les Juifs pour ce qu’ils auraient fait, mais pour ce qu’ils étaient. Les islamistes radicaux qui eux, sont désormais poursuivis par les autorités pour ce qu’ils font : assassiner ; propager la haine ou le racisme contre les minorités, les homosexuels, les femmes ;  faire l’apologie des actes terroristes ; diffuser des discours contraires aux valeurs de la République telles que la laïcité, l’égalité hommes femmes…

La répression par la Gestapo : comparaison n’est pas raison

Mais puisque l’ancien porte-parole du CCIF ose parler de méthodes dignes de la Gestapo, a-t-il eu connaissance d’actions des autorités françaises telles que :

- des exécutions d’otages, dont des femmes et des enfants, en représailles à un attentat ?

- des tueries  massives d’habitants censés soutenir les islamistes ?

- d’avoir conduit des interrogatoires avec des actes de torture ?

- d »avoir brûlé des villages ou quartiers, exécuté les habitants, déporté les femmes et enfants ?

- d’avoir exterminé une partie de la population en raison de la race ou de la religion ?

Evidemment non, la France est une démocratie qui a répondu de façon très digne aux horreurs qu’elle a subi de la part des terroristes islamistes. La comparaison faite par l’ex porte-parole du CCIF est odieuse, et factuellement erronée. Elle démontre que la mouvance issue des Frères musulmans est prête à tout pour faire plier la République face à la loi religieuse.

Non la lutte antiterroriste ne cible pas les musulmans

Après 240 morts et des milliers de blessés, la France a le droit de se protéger et de protéger ses citoyens face à la barbarie islamiste.

Si les indépendantistes corses et basques ont longtemps été dans le viseur des services antiterroristes, force est de constater que la menace s’est transformée et qu’il parait moins logique d’arrêter des extrémistes corses ou basques alors que les tueries de masse sont commises par des islamistes radicaux.

De plus, je n’ai pas souvenir récent de Basques ou de Corses radicaux tirant dans une salle de spectacle, faisant des attentats kamikazes dans un stade, ou décapitant un prêtre ou un policier.

La spécificité du terrorisme islamiste aveugle n’est pas comparable par les cibles visées, par la gravité des attaques, au terrorisme indépendantiste qu’on a pu connaitre auparavant. Et la France n’est pas les Etats-Unis où des tireurs isolés, parfois issus des milieux suprémacistes, massacrent allègrement.

La menace, Patrick Calvar, l’a bien décrite. Elle concerne essentiellement les islamistes radicaux, et pour une moindre part les mouvements d’extrême droite. Il n’est pas surprenant que la majorité des 20 000 fichés S, des 3000 perquisitions administratives, des centaines d’arrestations et de condamnations aient eu lieu dans ces milieux.

Contrairement à ce que prétend l’ex porte-parole du CCIF, les services de sécurité ne ciblent pas les musulmans, mais bien les quelques centaines de radicaux pour lesquels des passages à l’acte sont redoutés, et ceux qui tiennent des propos faisant l’apologie des actes terroristes.

Puisque M. Louati compare, prenons-le au mot, comparons et refaisons l’histoire…

Dans chaque peuple, à côté majorité silencieuse qui aspire à la paix, à la prospérité, au dialogue, au partage, existe une frange plus extrémiste, plus intolérante, plus sectaire.

Au-delà de la haine de l’autre, cette frange de la population exprime souvent des idées misogynes, homophobes, racistes, antisémites. Ainsi, dans la plupart des mouvements dits d’extrême droite, on peut classer les individus en deux catégories :

  • Les décideurs et exécutants d’une part : ceux qui assassinent, planifient des massacres, violent, torturent, massacrent, rendent en esclavage, déportent… Jonathan Litell l’évoque avec beaucoup de justesse dans « Les Bienveillantes ». C’est le SS qui va brûler un village ou Himmler le planificateur de la solution finale ;
  • Les idéologues  d’autre part : ceux qui diffusent une idéologie de haine, justifient la supériorité d’une race ou d’une religion sur d’autres, appellent à la radio à massacrer les « cafards » comme au Rwanda, publient des ouvrages dans lesquels transpirent la haine de ceux qui sont différents…    C’est Robert Brasillach journaliste dans « Je suis partout », qui sera fusillé à la Libération.

Ceux-là ont une responsabilité morale dans la diffusion de la haine.

  • Une troisième catégorie, tous ceux qui ne sont pas d’extrême droite, qui partagent des valeurs de paix, de tolérance de respect, de dialogue… Ceuxlà qui sont la majorité silencieuse…

Alors, M. Louati, comparons avec l’islamisme radical que l’on peut classer en deux catégories :

  • Les décideurs et exécutants d’une part : ceux qui assassinent, planifient des massacres, violent, torturent, massacrent, rendent en esclavage, déportent… . C’est l’Etat islamique qui viole les femmes chrétiennes et yézidis, massacre les hommes, et rend les enfants esclaves ;
  • Les idéologues  d’autre part : ceux qui diffusent une idéologie de haine, justifient la supériorité d’une race ou d’une religion sur d’autres,

Ce sont ceux qui ont des discours haineux contre les musulmans modérés, qualifiés de « collabeurs », détestent notre pays, publient des caricatures d’antisémites, détestent les homosexuels, détestent la laïcité, dénoncent les arrestations de terroristes, dénoncent la fermeture d’associations faisant l’apologie du terrorisme…

Ceux-là ont une responsabilité morale dans la diffusion de la haine.

 

Et vous M. Louati, où vous situez-vous ?

Peut-on croire que vous faites partie de la majorité silencieuse et pacifique alors que :

  • vous avez publié un tweet haineux contre Charb, deux ans jour pour jour après sa mort ?
  • vous assimilez dans un tweet du 11 avril la police nationale à une force d’occupation lors de perquisitions à Pantin ?
  • vous dénoncez les mesures contre la mosquée de Lagny sur le site du CCIF, mosquée fermée pour avoir servi de centre de recrutement de jihadistes vers la Syrie, et dont l’imam tenait des prêches antisémites et antioccidentaux ?
  • vous dénoncez de façon odieuse la féministe de gauche Caroline Fourest sur le site du CCIF ?
  • le CCIF dont vous étiez le porte-parole a qualifié la tuerie antisémite de Bruxelles « d’acte de violence marginal » ?
  • le CCIF dont vous étiez le porte-parole publie des dessins de Latuff, dessinateur primé au concours antisémite des caricatures de la Shoah de Téhéran ?
  • le CCIF dont vous étiez le porte-parole dénonce l’emprisonnement d’un membre de l’organisation terroriste Forsane Alizza, dissoute du fait de l’endoctrinement dispensé à ses membres et de sa pratique d’entrainements au combat au corps à corps et à la prise d’otages ?
  • Vous dénonciez fin septembre en anglais et devant un public étranger la politique antiterroriste de la France, en déplorant l’emprisonnement d’Hassan Diab pour l’attentat antisémite de la rue Copernic ?
  • le CCIF dont vous étiez le porte-parole invite Tariq Ramadan, petit-fils du fondateur des Frères musulmans, classée organisation terroriste dans plusieurs pays à majorité musulmane ?

Avec un tel pédigrée, j’ai du mal à croire que vous situiez dans la majorité silencieuse et pacifique…

Quelle est la différence entre votre rhétorique et celle de l’Etat islamique sur l’enseignement et la laïcité ?

Etat Islamique :

Ainsi, pour Daech, L’enseignement laïc et obligatoire pose problème : « DAI n° 7 : Délaisser l’éducation des mécréants : “L’enseignement, tel qu’il est établi en France, est issu de lois inspirées et écrites par le franc-maçon Jules Ferry (1832-1893) membre du Grand-Orient de France. La loi du 28 mars 1882 avait pour but d’arracher l’éducation à l’église catholique pour la confier aux enseignants républicains. Le musulman doit savoir que le système éducatif français s’est construit contre la religion en général et que l’Islam en tant que seule religion de vérité ne peut cohabiter avec cette laïcité fanatique » L’opposition est donc totale parce que - “ La laïcité est la séparation de la religion et des affaires de l’Etat. Le musulman, lui, sait qu’Allah est Le seul législateur - L’Islam n’accepte pas la liberté de conscience

- L’Islam est une religion de justice et ne croit pas à l’égalité telle qu’elle est enseignée dans les écoles de la République Les mécréants et les musulmans ne sont pas égaux. En outre, les hommes et les femmes ne sont pas égaux

- Le prosélytisme est une obligation pour chaque musulman - La laïcité et la démocratie, ces fausses religions dont nous avons précédemment amené des preuves de leur caractère de mécréance

- La théorie darwiniste de l’évolution - La tolérance et l’humanisme sont opposés au concept d’alliance et de désaveu

- L’interdiction de la prière

- La banalisation de la fornication et de l’homosexualité

- La mixité

- L’interdiction du ḥijâb

- Le dessin des êtres dotés d’âmes

- La musique

Il devient clair que les fonctionnaires de l’éducation nationale qui enseignent la laïcité tout comme ceux des services sociaux qui retirent les enfants musulmans à leurs parents sont en guerre ouverte contre la famille musulmane. »

Rhétorique du CCIF et de M. Louati

La musique : le CCIF dont vous étiez le porte-parole invite l’imam radical de Brest, qui explique aux enfants « qu’Écouter de la musique, c'est un grave péché. C'est écouter Scheitan, le diable ». « Allah n'aime pas la musique parce que c'est ce que le diable aime ».

L’homosexualité : Le CCIF soutient Hani Ramadan, homophobe notoire. Son directeur Marwan Muhammad assimile la polygamie, illégale à l’homosexualité, légale ;

Le voile intégral : Le CCIF dénonce vigoureusement la loi de 2004 sur les signes ostensibles à l’école, et la loi de 2010 sur l’interdiction du voile intégral. Il publie même un « guide pratique » sur « interdiction du voile intégral, connaissez vos droits »

Laïcité : M. Louati dénonce la campagne de communication du ministère des Affaires étrangères sur « la laïcité hostile à l’islam », et tend à faire croire que la laïcité à la française est contre l’islam…
 

Quelle est la différence entre votre rhétorique et celle de l’Etat islamique sur la guerre contre Daech ?

Etat islamique

Par ailleurs, la France est une cible parce qu’elle combat l’Etat  islamique en Syrie et en Irak. « Extrait de Dai n° 7 : “Ô les Américains et les Européens, ce n’est pas l’Etat Islamique qui a commencé à vous combattre comme vous en donnent l’illusion vos gouvernements et vous dépeignent vos médias. C’est bien vous qui nous avez agressé en premier et celui qui commence est certes, plus injuste. » Al-‘Adnânî a dit vrai. Le vendredi 19 Septembre 2014 – soit plus de trois mois avant les opérations de l’Hyper Casher et de Charlie Hebdo, et plus d’un an avant les opérations de Paris et Saint-Denis – les Rafales français ont bombardé l’Etat Islamique par haine de l’Islam et de la Charia et non pas en représailles à des attentats qui auraient été perpétrés par l’Etat Islamique contre la France. » « Vous en paierai le prix très cher. Vous en paierai le prix lorsque votre économie s’effondrera, vous en paierai le prix lorsqu’ils enverront vos enfants nous faire la guerre et qu’ils vous reviendront infirmes, dans des cercueils ou malades mentaux. Vous en paierai le prix lorsque l’un d’entre vous aura peur de voyager dans n’importe quel pays. Plutôt, vous en paierai le prix lorsque vous marcherez dans vos rues en vous retournant de peur des musulmans et vous ne serez plus en sécurité même dans vos chambres. Vous en paierai le prix lorsque votre présente campagne de croisade se brisera et que nous attaquerons au cœur de votre terre. Après cela, vous n’agresserez plus jamais personne. Vous en paierai le prix et nous vous avons préparé, par la permission d’Allah, qui vous causera un grand tort ! » [Extrait du discours « Ton Seigneur Demeure aux Aguets) d’Abû Muḥammad al- ‘Adnânî] ».

Rhétorique du CCIF et de M. Louati

Le 14 août 2016, vous écriviez : « Sur le plan international, nos guerres n’ont cessé de prendre de l’ampleur. Nous bombardons civils et innocents en Syrie et en Iraq, »  ou encore  «D’ailleurs, le même jour que notre invitation, Valls tenait un discours à Evry, justement, quelle coïncidence. Il confirme ainsi l’hypothèse 49.3 qui consacre son œuvre : la « liberté d’expression » est une construction discursive mythologique, un dispositif de légitimation des politiques impérialistes occidentales, à l’extérieur et à l’intérieur de leurs territoires. »  mais encore : « L’état d’urgence a été décrété et prolongé pour trois mois. Nos dirigeants frappent par ailleurs la Syrie de plus belle, dans un esprit de revanche. Ils bombardent une cible opaque, en grande partie insaisissable, et frappent, encore et encore, des civils.

L’exception devient la règle, et la figure guerrière s’impose comme ligne de conduite pour l’État. Cette montée en puissance n’est pas fortuite : le militarisme est central dans la stratégie du gouvernement français.
 » ou encore  « l’époque où on pouvait lancer des bombes sans en recevoir c’est fini » le 11 décembre 2015.

Les attaques de Daech ont commencé avant que la France ne risposte en Syrie

Pourtant, factuellement, les accusations que vous portez contre la politique étrangère de la France sont erronées :

  • La France est intervenue en Irak et en Syrie fin 2014 APRES que l’Etat islamique ait décapité des otages y compris japonais ;
  • La France est intervenue en Irak et en Syrie APRES qu’un otage français ait été décapité en Algérie ;
  • La France est intervenue en Irak et en Syrie APRES que l’Etat islamique ait pris Sinjar, massacrant les Yézidis, Chrétiens, et autres minorités religieuses, violant et vendant les femmes comme esclaves sexuelles, rendant esclaves les enfants, massacrant les soldats irakiens au mépris des conventions de Genève, brûlant un pilote jordanien ;
  • La France est intervenue contre l’Etat islamique à Raqqa et Mossoul, là où ont été commandités et organisés les attentats du 13 novembre à Paris et du 22 mars à Bruxelles.
  • Force est de constater que depuis que l’Etat islamique a été repoussé de la frontière turque, les départs de Français ou d’étrangers vers le Califat ont été quasiment réduits à zéro, réduisant la menace d’envoi de commandos structurés comme le 13 novembre 2015.
  • Force est de constater que vous préférez dénoncer la fermeture de la mosquée de Lagny qui a envoyé des jeunes en Syrie, et dénoncer l’action militaire de la France qui protège ses concitoyens.

La rose symbole de paix, le sabre symbole de guerre

Sur le logo du PS, figure une rose. Sur celui des Frères musulmans, deux sabres, et sur celui du CCIF, un sabre islamiste… d’après un avocat du CCIF…

On a fait plus pacifique comme symbole…

Je préfère les roses…

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter