Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2018 4 15 /03 /mars /2018 23:36

Ce soir, par une large majorité, les élus de Segré en Anjou bleu ont désavoué le maire en maintenant les rythmes scolaires sur 4,5 jours. Pourtant, encore mardi dernier plusieurs élus de Segré ont tenté de disqualifier notre argumentation  par des arguments fallacieux. Mais ce soir, la sagesse a prévalu.

Voici les interventions de ce soir :

2. Rythmes scolaires

 

Tout d'abord, il n'y avait aucune obligation à mettre ce point à l'ordre du jour. La règle définie par l'Etat est la semaine de 4 jours et demi. Passer à 4 jours exige une dérogation d'où le fait qu'on se réunisse ce soir. Il n’y a aucune urgence et on peut prendre le temps de réfléchir

 

Sur les consultations, vous auriez pu demander l'avis des habitants sur d’autres projets, par exemple sur la démolition de la gare. D’ailleurs,  si les Suisses avaient suivi les votations, les femmes n'auraient toujours pas le droit de vote dans certains cantons.  

 

Pour revenir à la question des rythmes de l'enfant, la seule préoccupation que nous devons avoir, c’est : quel est le rythme le meilleur pour l'enfant ?

 

Parmi les chercheurs en neurosciences et en sciences de l’éducation, il existe un consensus scientifique  sur l’impact négatif de la semaine de 4 jours sur le développement de l’enfant et sa réussite scolaire et sur l’impact positif d’une semaine à 4,5 jours ou 5 jours. 

 

Ca a été souligné par des chercheurs en neurosciences et en chronobiologie, tels que Noëlle Zendrera lors d’une conférence organisée à Pouancé à l’automne, et plus récemment  à Noyant avec Claire Lecomte.

Je ne connais pas particulièrement le sujet, mais j’ai assisté à ces conférences ou lu des ouvrages sur ces questions afin de me forger une opinion.

Il est à souligner que peu d’élus étaient présents à ces réunions.

D’ailleurs, je suis étonné de l’absence de M. Berthelot, adjoint aux affaires scolaires de Segré, ce soir sur un sujet si important, mais c’est vrai qu’il est de plus en plus absent aux réunions.

Je suis surtout étonné des propos qu’il a tenus récemment publiquement et sur Internet, dénigrant le travail des chercheurs en chronobiologie. Comment peut-on être adjoint aux affaires scolaires, dénigrer les chercheurs, et mépriser le savoir ?

 

Mais revenons aux raisons qui poussent les chercheurs en chronobiologie à être unanimes :

Grâce au développement de l’imagerie médicale, les chercheurs et chercheuses en neurosciences ont pu faire ces dernières années d’immenses progrès dans la compréhension des mécanismes cérébraux. Aujourd’hui ils sont en mesure de savoir quand et dans quelles conditions le cerveau est le plus réceptif à l’apprentissage et retient mieux les informations.

· Le cerveau, au travers de ses neurones et synapses est en remodelage, en reconfiguration permanente, notamment pendant le sommeil ou il se restaure, fait le tri parmi les informations collectées durant la journée et consolide les acquis.

· La lumière et le rythme circadien jour/nuit sont également des facteurs essentiels dans le fonctionnement de notre cerveau. La faculté d’attention et en conséquence l’efficacité de l’apprentissage dépendent de nos rythmes biologiques.

· Les rythmes biologiques mesurées par l’activité électriques du cerveau sont bas pendant la nuit et s’intensifient après le réveil. Chez l’enfant, elles sont à un niveau élevé entre 9h et 11-12h et entre 18-20h. L’école ne devrait donc pas commencer avant 9h et le milieu de l’après-midi devrait être consacré à des repos, divertissements, activités culturelles et sportives. La période 18-20h serait favorable aux devoirs.

Les études neuronales montrent que chez l’enfant l’attention se maintient durant une vingtaine de minutes et chez l’adulte une quarantaine de minutes.

· D’autre part, les jours de repos entrainent un redémarrage plus difficile. Le lundi est le jour de la semaine où les apprentissages sont plus difficiles chez les enfants ; et c’est le jour où la fréquence des accidents est la plus élevée chez les adultes.

· Donc, une semaine de 4 jours en primaire est particulièrement défavorable à l’apprentissage car le jeudi devient une sorte de second lundi. Une semaine de 4 j 1⁄2 ou 5 jours est de loin plus profitable pour l'enfant.

 

Au vu du consensus scientifique et des résultats inquiétants des enquêtes internationales, et parce que notre seul objectif doit être le rythme de l’enfant, je voterai pour le maintien de la semaine à 4,5 jours.

 

12 Quartier de l'Aubertière

Le rachat des terrains de l'Aubertière à Alter a coûté au contribuable 500K€ + 152K€ d'études pour des terrains en valant à peine 60K€ en terres agricoles. 

Or, je n'ai pas vu dans les comptes de loyers perçus ou de fermages. 

Est-ce que ces terrains ont été loués en 2017 ?

A quel prix ?

Seront-ils loués en 2018 ?

Est-ce que Alter percevait des loyers, et de quel montant ?

Peut-être avez-vous trouvé du pétrole ?

30. budget maison de santé

 

Le budget comprend les surcoûts liés à des défauts de conception qui contraint à des dépenses supplémentaires de stores et de climatisation ce qui dénote un défaut de suivi du dossier.

34. Subventions aux associations

Les offices municipaux de Segré perçoivent près de 200 000 euros. Ce sont des associations loi 1901 mais ils sont présidés par des élus de Segré et leur bureau est composé pour l’essentiel d’élus, ce qui interroge sur leur indépendance.

Le Conseil d’Etat a plusieurs fois publié des arrêts sur le fonctionnement des offices municipaux et dès 1962, il alertait sur l’attribution des subventions par les offices municipaux.

Afin de clarifier, il serait souhaitable que leurs activités soient gérées en direct par la municipalité pour éviter toute situation de « gestion de fait ».

 

Sur la « gestion de fait » des offices, vous pouvez trouver quelques informations sur ces sites :

http://www.communesetassociations.com/article-les-offices-municipaux-un-mode-de-gestion-pratique-qui-exige-de-reelles-precautions-119381.html

 

https://www.veberavocats.com/blog/les-offices-municipaux-des-sports-entre-association-et-administration_a265/

42 convention ESSHA Football

 

Y-a-t-il des conventions pour les autres associations subventionnées et pour quelle durée ?

47 budget communal

Concernant le budget que vous proposez, nous pouvons noter plusieurs éléments :

  • Plus d’1M€ de dépenses imprévues dans le prévisionnel 2018

L’an dernier, une somme approximativement équivalente avait été prévue et n’a pratiquement pas été dépensées, ce qui permet en fin d’année de se gargariser d’un bilan meilleur qu’anticipé. Si la prudence autorise un montant de dépenses imprévues, elle ne doit pas servir à se féliciter d’un budget meilleur que prévu parce que l’enveloppe n’a pas été dépensée.

  • 100K€ pour le Court Pivert

Encore une fois, nous avons à payer pour un lotissement mal situé, qui se remplit mal, et qui nous coûte alors qu’il est géré par Alter.

  • 900 K€ de plus en emprunt par rapport au DOB

Alors qu’Alter est gestionnaire du quartier de la Gare, Segré en Anjou bleu est amené à suppléer cette société d’économie mixte parce qu’elle n’arrive pas à trouver des emprunts à taux intéressants auprès des banques. Cela a déjà été souligné dans les CRAC de plusieurs aménagements puisque dans certains cas, Alter ne trouve aucune banque acceptant de lui prêter.

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter