Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2019 6 26 /01 /janvier /2019 12:09

Au mois de décembre, la droite sénatoriale a manoeuvré pour modifier la législation en matière de communes nouvelles. 

Personne n'est dupe des manoeuvres de la droite sénatoriale pour empêcher l'implantation de la gauche sur le territoire des communes nouvelles. 
Concrètement, sur les communes nouvelles du Maine-et-Loire telles que Segré en Anjou bleu, Ombrée d'Anjou, Chemillé en Anjou, Mauges sur Loire, il faudrait présenter des listes de plus de 80 candidats aux électeurs. Il va de soi qu'il sera impossible pour des listes alternatives de solliciter les suffrages des électeurs. 
Pour que la démocratie soit vivante, il faut permettre aux électeurs d'avoir le choix. 
Or, la constitution des communes nouvelles est décriée par les habitants puisqu'elle a été réalisée sans leur avis. Avec des listes uniques, comme au temps du Parti unique, il ne faudra pas s'étonner que les citoyens n'aient d'autre choix que de s'abstenir pour signifier leur désapprobation face à ce recul démocratique. 
Faut-il s'étonner que les points de fixation des gilets jaunes en Maine-et-Loire soient sur les territoires des communes nouvelles ? 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter