Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2019 7 26 /05 /mai /2019 19:56

Une extrême droite à un niveau historique 

21% pour le RN à Segré en Anjou bleu. Si la liste LREM demeure première, l'extrême droite fait un score historique sur ce territoire longtemps modéré. Faut-il s'en étonner alors que quasiment personne ne s'indigne des croix gammées inscrites sur les murs ? Comment s'en étonner quand les habitants ne sont pas entendus sur la création de la commune nouvelle ?

La première leçon à tirer, c'est la bataille des idées. La ville aurait se lever immédiatement pour soutenir la famille juive harcelée.

La forte poussée des écologistes

Avec plus de 14%, les écologistes dépassent le score national. C'est la bonne surprise de la soirée. Les positions que nous affirmons sur le territoire par rapport à la qualité de l'eau, les extensions d'élevages intensifs, le glyphosate, le bio dans les cantines et les EHPAD portent.

La deuxième leçon à tirer, c'est que les questions environnementales doivent être portées sur le territoire.

L'effondrement de la droite et la gauche pro-européennes

Avec 8% pour la droite et 6 % pour le PS, l'effondrement est patent. Les électeurs pro européens de droite sont probablement allés chez LREM et ceux de gauche vers EELV et LREM.

Commune auparavant la plus à gauche du Maine-et-Loire, Noyant la Gravoyère bascule à l'extrême droite et la gauche s'y effondre.

La troisième leçon à tirer, c'est que la droite et la gauche pro européennes doivent reconstruire une programme pro européen si elles ne veulent pas disparaitre du paysage segréen.

Une gauche pro-européenne + souverainiste à 28%

Toutes additionnées, les listes de gauche pro-européennes et souverainistes atteignent à peine 25%. En ajoutant les électeurs pro européens de gauche qui ont voté LREM, on ne dépasse pas 33 - 38%

La quatrième leçon à tirer, c'est que sans unité au niveau local, la gauche n'a aucune chance de gagner les prochaines échéances qu'elles soient municipales, départementales ou régionales.

A gauche comme à droite, les divergences en matière de politique économique entre pro-européens et souverainistes sont désormais trop importantes. A gauche, au niveau local, nous devrons prendre nos responsabilités pour choisir l'unité plutôt que la division en faisant abstraction des différences sur l'Europe et les questions nationales. Nous aurons besoin de toutes les forces pour mener au niveau local une politique plus solidaire et plus verte.

Je serai de celles et ceux qui construiront. A chacun de prendre ses responsabilités.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter