Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2019 3 19 /06 /juin /2019 16:48

Alors que le score de l'extrême droite à eu tendance à se tasser en France, il a augmenté de près de 2% à Segré en Anjou bleu. Pourtant, les écarts entre les communes déléguées demeurent importants et certaines d'entre elles connaissent même une baisse.

Ainsi, le Rassemblement subit une baisse à Châtelais, Louvaines, L'Hôtellerie de Flée, La Chapelle sur Oudon, Montguillon, La Ferrière et une quasi stagnation à Saint-Martin du Bois (26%), au Bourg d'Iré et à Sainte-Gemmes d'Andigné.

En revanche, Aviré (35%), Nyoiseau (25%), Saint-Sauveur (35%), Noyant la Gravoyère (26%), Marans (18%) et Segré (18,77%).

La gauche démocratique du Segréen doit dès à présent s'atteler à analyser les raisons de cette poussée extrémiste, notamment dans les 2 communes les plus à gauche Noyant et Nyoiseau.

Si l'analyse n'est pas faite, si les causes ne sont pas appréhendées, il est non seulement à craindre que la gauche ne disparaisse du territoire, mais que l'extrême droite ne devienne le premier parti du territoire.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter