Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 août 2019 3 28 /08 /août /2019 20:15

Au printemps, le groupe Merck MSD santé animale (ex Schering Plough) a annoncé chercher un repreneur pour son site de Segré employant près de 100 salariés. Cela interroge sur la stratégie du groupe américain concernant son site haut-angevin.

Le précédent de Beaucouzé : une fermeture de site soudaine et rapide

Les salariés, les élus et les habitants de Segré en Anjou bleu peuvent légitimement être préoccupés. En effet, le groupe MSD avait annoncé en 2017 la fermeture de son site de recherche et développement de Beaucouzé, mettant sur la paille nombre de salariés licenciés. La mobilisation des salariés n'avait pas suffit face à une décision prise par le siège social dans le New Jersey.

Compte-tenu de la spécificité du secteur d'activité, et la spécialisation des salariés, seule une entreprise du secteur de la santé animale est en capacité de reprendre le site.  MSD a-t-elle pris contact avec d'éventuels concurrents  susceptibles de reprendre le site ?

Le cadeau de plus de 600 000 € des élus à MSD

En 2009, la com com de Segré a acquis des terrains pour 670 K€. Ils ont été revendus 52 K€ à MSD (Schering Plough à l'époque) pour, nous disait-on, développer l'activité et l'emploi. Force est de constater qu'aucun permis de construire n'a été déposé. MSD n'a investi aucun centime sur ces terrains.

En revanche, l'emprunt consenti par la Com com de Segré a contribué à aggraver son surendettement, et limite nos capacités d'investissement.

MSD doit rendre des comptes aux salariés, aux habitants et aux élus

Soyons clairs, près de 100 emplois sont menacés sur le site. Compte tenu des annonces, les salariés et leurs IRP choisiront le mode d'action qui leur parait le plus efficace pour la préservation du site et des emplois.

En tant que financeurs à travers leurs impôts, les habitants sont légitimes à obtenir des informations par rapport aux intentions de MSD par rapport au site.

En tant que décideurs, les élus doivent recevoir une information transparente et objective concernant les investissements que compte réaliser MSD, sans quoi il sera légitime qu'ils demandent le remboursement des 600K€.

Une politique de soutien à l'activité économique

Conformément à nos engagements lors de l'élection municipale de 2014, il est indispensable d'accompagner les entreprises souhaitant développer des activités sur le Segréen.

La création de bâtiments relais par Anjou bleu communauté est l'un des outils performants, c'est pourquoi nous avons voté pour en com com de Segré et à ABC.

Toutefois le soutien n'exclut pas la vigilance face aux chasseurs de primes (l'un d'entre eux à coûté 150K€ à ABC) et des contreparties en termes d'investissements et d'emplois, comme dans le cas de MSD.

Par ailleurs, créer un environnement favorable à l'investissement est indispensable si nous voulons que le Segréen se développe. Plusieurs événements récents comme le départ d'une start-up segréenne dans le sud de la France ou les déboires des investisseurs américains du château de Falloux au Bourg d'Iré montrent que les élus n'ont pas pris la mesure des changements en matière de développement économique.

Peut-on continuer avec des élus qui ont échoué ?

Que le maire de Segré en Anjou bleu arrive en moins de 3 ans à se mettre à dos et à faire fuir les propriétaires du château du Bourg d'Iré qui viennent d'investir 10 millions d'euros en dit long sur le besoin de changement de politique économique...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter