Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2019 6 14 /09 /septembre /2019 09:14

Depuis plusieurs années, le législateur donne aux collectivités les outils pour soutenir une agriculture plus respectueuse de l'environnement, du bien-être animal et de la santé. C'est pourquoi il donne l'opportunité aux collectivités locales de soutenir l'agriculture biologique en exonérant les agriculteurs se convertissant au bio de taxe sur le foncier non bâti.

Avec regret, la majorité municipale de Segré en Anjou bleu et la Communauté de communes d'Anjou bleu communauté ont refusé cette proposition en 2017 et en 2018.

Espérons que le maire de Segré en Anjou bleu et le président d'Anjou bleu communauté sorte(nt) de ses/leurs postures idéologiques et fasse(nt) entrer notre territoire dans le 21e siècle.

Monsieur le Maire, 

veuillez trouver ci-dessous une question pour la séance du conseil municipal du 14 septembre 2017 de Segré en Anjou bleu. 
 
Cordialement. 
Emmanuel Drouin
Conseiller municipal de Segré en Anjou bleu
 
Question n°1 : Taxe  foncière sur les propriétés non bâties : exonération de la taxe sur le foncier non bâti pour les exploitations en agriculture biologique
 
En application de l'article 1395 G du Code général des impôts, les conseils municipaux peuvent, exonérer de la taxe foncière sur les propriétés non bâties, pendant une durée de cinq ans, les propriétés non bâties lorsqu'elles sont exploitées selon le mode de production biologique
 
Or, le signe de qualité "Agriculture biologique" dispose d'un cahier des charges rigoureux défini par l'Etat et par l'INAO, avec des normes environnementales avancées. C'est le seul qui interdit par exemple l'utilisation de pesticides. Les contrôles sont fréquents et les sanctions lourdes en cas de fraude. 
 
Afin de contribuer à améliorer la qualité de l'eau des rivières, et limiter la pollution des sols, exonérer les exploitations en agriculture biologique serait un geste fort de la commune de Segré-en-Anjou bleu pour inciter des agriculteurs à se convertir à un mode de production propre
 
Pouvons nous mettre en place cette exonération dès 2018 ? 
 
A titre d'information, vous trouverez ci-dessous les modalités de mise en place : 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter