Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2019 5 20 /09 /septembre /2019 20:07

Madame, Monsieur, chers collègues,

Ce soir, la question n’est pas de savoir si nous sommes  pour ou contre le développement de l’énergie éolienne, je suis pour, mais de savoir si ce projet précis doit être,  ou non, réalisé. Si j'étais maire de cette commune, je m’opposerais à ce projet, et ce pour 3 raisons.

La première, est celle des conflits d’intérêt. Comme le Maine-et-Loire, le Segréen est miné  par des conflits d’intérêt et ce dossier en est l’illustration. Je ne m’étendrai pas. Espérons juste que le développement touristique du Segréen ne soit pas confié à Mme Gillet. 

La deuxième, c’est la valorisation du patrimoine et le développement économique et touristique apportés par les propriétaires du château de Falloux. Grâce à leur mécénat désintéressé de 5 millions d’euros, de nombreux emplois ont été sauvegardés, d'autres étaient en passe d’être créés. D’autres mécènes, ont développé également des activités touristiques et ont rénové le patrimoine.  Les O'Neil nous avaient annoncé d’autres projets en lien avec le tourisme, la culture, et le patrimoine. Leur départ est un gâchis, un immense gâchis.

La troisième raison est la plus importante, il s'agit du respect de la parole donnée et des engagements pris par le conseil municipal du Bourg d’Iré. C’est le respect de l’autonomie des petites communes déléguées comme le Bourg d’Iré. Sommes nous revenus au 17e siècle lorsque la baronnie de Segré vassalisait les paroisses voisines comme un seigneur vis-à-vis de ses gueux. Or ce dossier démontre l’hégémonie prise par Segré en Anjou bleu sur la commune déléguée du Bourg d’Iré. Les élus du Bourg d’Iré pensent, réfléchissent, analysent. Ils ne sont pas dans cette assemblée juste pour choisir les couleurs des peintures, ils sont aussi là pour prendre des décisions importantes. En 2016, les élus du Bourg d’Iré ont voté une délibération contre le projet éolien. Cette délibération doit être respectée et confirmée par un vote de Segré en Anjou bleu afin de préserver l’autonomie des communes déléguées. Sera-t-il encore possible qu'à l'avenir, une commune déléguée puisse décider sans l'aval  de Segré en Anjou bleu de la création d'un club de foot, d'une salle communale, du soutien à une activité associative ? Dans le cas contraire, la démonstration aura été faite que la création de la commune nouvelle de Segré en Anjou bleu était un moyen de mettre fin à l'indépendance des communes et des conseils communaux et de permettre à un pouvoir central de décider de tout. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter