Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2020 4 16 /01 /janvier /2020 21:12

Conseil municipal du 16 janvier 2020

Document d’orientation budgétaire

Dans le DOB que vous nous présentez, on constate une accélération des investissements entre 2018 et 2020. 8,8M€ en 2018, 12M€ en en 2019, 8M€ en 2020.

Sous couvert de réalisation des engagements qu’avaient pris les différentes communes, c’est dans une perspective clairement électoraliste que vous avez accéléré les investissements. D’ailleurs, certains de vos engagements figurant dans votre tract en 2014 n’ont pas été tenus : la passerelle place des Tanneries n’a pas été construite, celle rue du docteur Poidevin non plus, ni non plus la salle multi fonctions que vous projetiez à la place de ateliers municipaux. La plaine de jeux n’est pas sortie de terre et le Conseil municipal des jeunes a été supprimé. Mais c’est vrai qu’il y a de moins en moins de jeunes…

A partir de 2021, votre DOB prévoit de diviser par 2 le montant des investissements, soit 4 à 5M€ par an. Ces dernières années, vous avez asséché les finances ce qui va grever les marges de manœuvre de la prochaine mandature.

Si l’on prend la période 2012-2016, la population augmente légèrement, la tendance s’inverse depuis 2 ans. En effet, les statistiques de l’INSEE montrent une diminution de la population de Segré en Anjou bleu.

Pour augmenter les recettes de la fiscalité locale, il nous faut de nouveaux habitants.

Vos orientations budgétaires ne permettent pas de donner les moyens pour attirer de nouvelles familles

Vos orientations budgétaires ne permettent pas de donner les moyens de donner un avenir aux jeunes sur Segré en Anjou bleu

Vos orientations budgétaires ne permettent pas de donner les moyens d’un développement économique cohérent.

Car on attend toujours les nouveaux habitants qui devaient affluer grâce au logo à 50 000€ sur le bateau du Vendée Globe ou grâce à l’ouverture d’Intermarché. Vont-ils venir parce que vous installez un terrain synthétique ?

Pour attirer de nouveaux habitants, il faut les respecter. Lors des vœux, les seules professions mises en valeur ont été les chefs d’entreprise, les agriculteurs et les médecins. Rien pour les ouvriers, les employés, les aides-soignants, les AMP, les infirmières, les ASH des maisons de retraites  en souffrance, les enseignants, les syndicalistes. Et pourtant eux aussi créent des richesses.    

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter