Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 10:25

Que l'on se positionne à l'échelle mondiale, nationale ou locale, la pandémie de Covid-19 qui a conduit au confinement de 4,5 milliards de personnes nous oblige à prendre de la hauteur et à dépasser les conflits. 

Cette crise nous permet de vérifier à travers les décisions et les discours qui, parmi nos représentants, est à la hauteur des enjeux. 

Force est de constater qu'à Segré en Anjou bleu, la polémique stérile engagée par une partie de l'opposition sur l'atelier citoyen de confection de masques n'est pas à la hauteur des enjeux.

Car, ce n'est pas parce que Segré en Anjou bleu et Anjou bleu communauté n'ont pas suffisamment anticipé la commande de masques que l'idée d'un atelier citoyen n'est pas bonne. 

En revanche, l'absence totale de concertation et d'information aux élus sur la mise en place de cet atelier démontre qu'une fois de plus, la municipalité ne souhaite pas associer à cette initiative des gens qui n'appartiennent pas à leur clan.

Mais au-delà, la pandémie met clairement d'autres questions et d'autres enjeux pour lesquels les élus nouveaux ou sortants peuvent se positionner :

- la solidarité avec les familles du territoire dont les parents, intérimaires ou en contrats précaires, ont des difficultés à alimenter leurs enfants en raison de la fermeture des cantines ;

- la préparation de la rentrée à partir du 11 mai notamment pour les élèves en décrochage scolaire ;

- Le ralentissement, voir l'arrêt de l'activité économique va se poursuivre après le 11 mai dans un certain nombre de secteurs tels que la restauration, le monde du spectacle, la sous-traitance automobile et aéronautique, le luxe, le commerce, le tourisme... Dans l'attente d'un vaccin, il est clair que le comportement des consommateurs sera modifié et que ces secteurs présents dans le Haut-Anjou segréen demeureront impactés. Le soutien aux entreprises du territoire, grandes ou petites, est indispensable ;

- les actions sociales à mettre en place pour les salariés qui subissent des pertes de rémunération en raison du chômage partiel, de la perte des heures supplémentaires, du travail de nuit, de la fin des contrats d'intérim. Des mesures identiques doivent être mises en place pour les indépendants ;

- les mesures pour la reconversion des emplois pour les secteurs qui pourraient être durablement affectés par les changements dans les modes de consommation ;

- l'anticipation d'une éventuelle 2e vague...

Les enjeux sont multiples et nous dépassent parfois. Dans le Haut-Anjou segréen et à Segré en Anjou bleu, on aura besoin de toutes les forces y compris des élus d'opposition pour relever les défis.

Le temps n'est pas aux polémiques stériles mais nous devons tous relever nos manches. Notre mandat n'élus sortants se poursuit jusqu'à la passation. Nous y sommes prêts si nous sommes associés aux décisions.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter