Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2020 5 14 /08 /août /2020 20:33

Il y a quelques jours, les organisations antiracistes ont dénoncé avec la plus grande vigueur la mise en place de liste de médecins noirs.

Près de 30 ans après la fin de l'Apartheid, et plus de 80 ans après l'établissement de listes de médecins juifs en Allemagne, voici qu'une initiative clairement raciste est lancée. Ceux qui à gauche l'estiment légitime se trompent lourdement. Ils sont les Doriot de 2020. L'extrême droite en a rêvé, les racialistes l'ont fait.

Depuis plus de 30 ans, j'ai fait de la lutte contre l'extrême droite et de ses idées nauséabondes l'un de mes combats. C'est ainsi que j'ai dénoncé avec vigueur les actes homophobes commis à Segré en 2009, et les actes antisémites l'an dernier.

Le combat contre le racisme commence par le refus de catégoriser les individus en fonction de leur origine ethnique.

L'essence de la gauche est universaliste. Il est plus que temps de s'unir pour dénoncer fermement ces listes raciales car après les médecins noirs, l'extrême droite aura beau jeu de classer les délinquants, les violeurs, les détenus en fonction de leur origine ethnique.

2020 ressemble de plus en plus à 1933.

Le 1er avril 1933, le nazi Julius Streicher lançait : "N'achetez pas dans les boutiques et grands magasins juifs, n'allez pas chez des avocats juifs, évitez les médecins juifs. ... qui agiront contre cet appel démontreront qu'ils sont aux côtés des ennemis de l'Allemagne». L'établissement de liste de Juifs a légitimé dans les esprits les discriminations, et permit quelques années plus tard les pires horreurs.

Que des médecins puissent cautionner cette initiative est proprement scandaleux, mais après tout, Mengele était médecin avant de devenir bourreau.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter