Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 12:03

Tribune libre de l'opposition, Segré infos n° 113

 

Un budget 2013 de communication

 

Des  opérations, couteuses, de communication sont lancées : études sur l’image de Segré, sur
le commerce du centre-ville… Comment avoir confiance dans une équipe qui ne sait pas analyser  les causes des  problèmes.

Après 13 ans de mandat, le maire a du mal à justifier qu'il n'est pas responsable de la mauvaise image de Segré. .Les habitants sont  77 % à estimer que la ville n'a pas évolué, ou
Le maire et son équipe  préfèrent s'en prendre à Emmanuel Drouin. C'est plus facile que d’expliquer  la dégradation du commerce ou du manque de dynamisme de la ville.

 

Nous sommes d'ailleurs fiers de compter Emmanuel Drouin parmi nos amis. C'est un homme à l'écoute, ouvert, compétent, jeune et expérimenté.

Nous sommes favorables aux investissements engagés lorsqu’ils sont bien réfléchis notamment la réfection des rues de Segré. Force est de constater qu’ils sont devenus urgents tellement le retard est important.

Ces investissements nécessaires cachent mal l'accumulation de projets menés en dépit du bon sens. Ainsi, le maire est en incapacité de proposer un plan d’urbanisation de la ville en cohérence avec les autres communes.

La création du lotissement du Court Pivert, un quartier excentré, accuse un déficit qui dépassera le million d’euros.  A grands renforts de communication, le maire annonçait l’investissement de la société Redeim, zone de l'Ebaupinière qui depuis  s'est retirée du projet.  L’Ebaupinière attend toujours des commerces et le centre-ville se meurt...

La vente à perte de l’annexe de la mairie à la Communauté de communes  coûte  220 000 €.  Cette somme aurait permis de gommer largement la hausse des impôts de la communauté de communes  comme Noyant la Gravoyère a su le faire.

Sur ces dossiers,  le maire sortant se fait très discret, pas de communication.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter