Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 09:11
Le réseau départemental Anjoubus doit être développé et doit permettre de relier plus facilement le Segréen aux zones en forte croissance que sont les bassins d'Angers, de Château Gontier et de Châteaubriant, ainsi que vers les zones commerciales et industrielles.  Régulièrement, nous voyons des jeunes tôt le matin remontant à vélo ou à pied la côte du Rendez-Vous des Chasseurs dans des conditions d'insécurité routière, notamment en hiver.
 
L'amélioration du déplacement des personnes sans véhicule et des jeunes, par la mise en place de transport à la demande et du covoiturage, est une nécessité. Permettre à tous les jeunes qui le souhaitent de poursuivre des études à Angers, Rennes ou Nantes est une question de solidarité et d'équité.
 
La tarification doit être revue pour permettre à chacun de circuler. Les habitants du Pouancéen savent qu'un effort tarifaire peut être réalisé. En effet, il leur en coûte 7€90 pour se rendre à Angers, alors que les tarifs pour Nantes sont de 2€ en se déplaçant de quelques kilomètres. La gestion du Conseil général de Loire Atlantique, géré par la gauche, est une gestion solidaire, alors que celui du Maine-et-Loire, géré actuellement par la droite se préoccupe peu des personnes issues des classes moyennes et populaires.
 
L'amélioration du réseau routier est également une priorité. Les "bouts" de département paraissent oubliés, par exemple à Montguillon et Saint-Sauveur-de-Flée, aux abords de la Mayenne. 
 
La construction de la 2X2 voies pour le contournement de Grieul doit être accélérée, tant pour des raisons de développement économique que de sécurité routière. Le grave accident qui s'est déroulé vendredi dernier à Grieul nous rappelle que la vie n'a pas de prix...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter