Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 20:31

2014-voeux-belot-drouin-bruneau-9469.JPG

A l'invitation d'Emmanuel Drouin et de l'équipe Segré, agir ensemble, Luc Belot, député de Maine-et-Loire et Dominique Bruneau, directeur de l'école de l'Isoret, ont expliqué la démarche mise en oeuvre à Angers concernant la réforme des rythmes scolaires devant un public nombreux.

DSC_9462.JPG

Luc Belot a rappelé la dégradation de la France depuis plusieurs années dans le classement PISA, et la nécessité de mettre en oeuvre une semaine sur 4 jours 1/2 qui respecte les rythmes de l'enfant.

2014-voeux-belot-drouin-bruneau-9466.JPG

A partir de cas très concrets, Luc Belot et Dominique Bruneau, directeur de l'école de l'Isoret ont développé l'expérimentation mise en place à partir de 2010 dans cette école. Sans éluder les difficultés de mise en place, ils ont aussi mentionné le fait que la capacité d'écoute des enfants avait progressé et que les incivilités avaient baissé. Ils ont rappelé l'aide de l'Etat de 50 euros par enfant et celle de la CAF de 54 euros. Les surcoûts la première année ne dépassent pas les 180 pour se stabiliser à un niveau plus bas en rythme de croisière

2014-voeux-belot-drouin-bruneau-9457.JPG

Marie-Claire Sauques, de l'équipe Segré Agir Ensemble a ensuite évoqué le projet de mise en place de la semaine des 4 1/2 jours de la municipalité sortante. Annoncée pour la première fois en conseil municipal mardi 21 janvier, les plannings présentés ont été réalisés sans véritablement consulter les parents. Ils ne respectent pas l'esprit de la réforme et le premier point évoqué par le maire était le coût de la réforme et non les bienfaits attendus pour les enfants. Quant aux surcoûts évoqués par le maire sortant, ils sont bien plus faibles que les erreurs de gestion de la municipalité et la facture cachée de 600 000 euros du pôle santé.

  2014-voeux-belot-drouin-bruneau-9474.JPG

Au contraire, Marie-Claire Sauques a évoqué les pistes d'adaptation et les aménagements que nous proposerons : L'esprit de la réforme doit être préservé à partir de la rentrée 2015 et l'enfant soit au coeur de ce projet. Un journée plus courte, la prise en compte des besoins des parents notamment le mercredi, des TAP répartis sur toute la semaine, font partie de nos priorités.

Emmanuel Drouin a ajouté que l'équipe Segré Agir Ensemble, allait remettre l'enfant au coeur du dispositif.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter