Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 18:56

2013-12-29-11.59.43.jpg

Une gestion plus efficace, des tarifs plus abordables.

 

Le constat

 

Parce que les élus de la majorité sortante ont confié la gestion de l’eau et des déchets à des sociétés privées à travers des « délégations de service public (DSP) », les Segréens paient plus cher que dans d’autres communes du Maine-et-Loire.

 

De plus, l’absence de concurrence permet aux groupes industriels de fixer des prix élevés. Une seule entreprise a répondu à l’appel d’offre du SISTO pour la gestion des déchets : la SITA Ouest, filiale du Groupe Suez. Rappelons que Suez environnement, le géant de l'eau et des déchets a enregistré un bénéfice net de 132 millions d'euros au premier semestre 2013, qui a plus que triplé en 1 an. Ou que la Société d’exploitation de la décharge angevine (SEDA), où certains déchets sont enfouis réalise un résultat net de 5,1 millions d'euros, et possède un taux de rentabilité de 34 % (meilleur que dans l’industrie : 5 %, ou la grande distribution : 2.5 %).

 

Enfin, alors que la mairie et les Segréens ont intérêt à baisser leur consommation d’eau ou leur production de déchet, ces délégataires privés ont paradoxalement intérêt à ce que celles-ci augmentent. Quelle entreprise agirait à l'encontre de ses intérets ?

 

 

Segré

SIAEP du Segréen

gestion déléguée au privé

La Meignanne

Angers Loire Métropole

régie publique

Prix TTC moyen 2012 de l'eau potable pour 120 m3

2,63 € / m3

1,66 € / m3

 

Notre proposition : La gestion en régie de l'eau et des déchets.

 

Les factures des Segréens n'ont pas pour objet de générer les profits considérables des entreprises délégataires.

Dans d'autres communes du Maine et Loire, le mode de gestion en régie publique, un service intercommunal à but non lucratif, permet d'abandonner les délégataires privés qui dégagent des marges significatives.

 

Prix de l’eau moyen Maine-et-Loire en 2008

Régie publique

DSP avec gestion privée

(cas de Segré)

Pour 120 m3

179 € / an

244 € / an

 

le passage en régie de la gestion de l'eau et des déchets permettra de :

  • réduire la facture des Segréens,

  • protéger l'environnement,

  • préserver les emplois des salariés de la SAUR et de la SITA.

 

L’échéance des appels d’offre, en lien avec les communes membres des syndicats intercommunaux, sera l'occasion d'engager cette transition :

  • une régie intercommunale de la gestion de l’eau à l’échéance du contrat fin 2018 ;

  • une régie intercommunale de la gestion des déchets à l’échéance du contrat fin 2017. 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter