Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2018 4 06 /12 /décembre /2018 10:26

Le communiqué du CCIF du 4 juin 2014 :

Le 4 juin 2014, à la suite de l'attentat au musée juif de Bruxelles, le CCIF publiait un communiqué dénonçant la mise sous contrôle et le gel des avoirs le 28 mai 2014 de l’association âna Muslim pour apologie du terrorisme. 

  Extrait du communiqué « Dernier exemple en date de cette dérive qui conduit à instrumentaliser les lois à des fins idéologiques à l’encontre des Musulmans : la mise sous contrôle et le gel des avoirs de l’association Anâ Muslim, le 3 juin 2014, dont on nous indique qu’elle ferait l’apologie du terrorisme.

La concordance chronologique avec les évènements de Bruxelles et les « coups de filet » scénarisés durant les derniers jours, aboutissant à l’arrestation de jeunes « candidats au Djihad », donne l’image d’un lien consubstantiel entre les meurtres perpétrés à Bruxelles, la dissidence idéologique d’une association comme Anâ Muslim et l’engagement d’individus isolés dans les combats en Syrie. Un tel lien vient évidemment produire un amalgame renforçant le lien que certains veulent faire entre Islam et terrorisme.

...

C’est ainsi que nombre de nos démocraties occidentales basculent, progressivement, vers des états policiers chargés de veiller à la protection d’économies dérégulées. De la même façon que les chaînes de télévision sont des providers de divertissement, l’état devient un provider de sécurité, chargé de pacifier l’espace de consommation et de donner aux clients, pardon aux citoyens, le sentiment de sécurité leur permettant de travailler plus pour gagner plus et donc dépenser plus afin que d’autres puissent gagner toujours plus…

Dès lors, on comprend mal au nom de quoi des citoyens ne pourraient pas, y compris au nom de leur foi ou de leurs valeurs, porter un constat critique sur un tel système de gouvernance. Cet espace de dialogue, de désaccord, de réflexion et de proposition est justement l’une des caractéristiques d’un système démocratique qui serait en pleine capacité, y compris de se regarder dans la glace et de se réformer au besoin. »

 L'arrêté du ministère des Finances gelant les avoirs d'Ana Muslim

L’arrêté du ministère des finances du 28 mai 2014 annonce clairement qu'Ana Muslim favorise et incite au terrorisme :  « considérant que l'association ANA MUSLIM, association de type loi 1901 enregistrée à la sous-préfecture de Meaux sous le numéro W771011087, sise à Chelles (Seine-et-Marne), diffuse et laisse diffuser sur son site internet des messages favorisant le, et incitant au, terrorisme »

 

Le post Facebook du directeur du CCIF en date du 4 juin 2014 apportant soutien et assistance à Ana Muslim

Dans un post Facebook publié également le 4 juin, le directeur du CCIF Marwan Muhammad ira plus loin en demandant à l’ensemble de la communauté musulmane d’apporter « soutien et assistance » à Ana Muslim.

En 2013, le prédicateur Adrien Guihal devient le principal pourvoyeur de vidéos de la chaîne Ana Muslim

En 2013, Adrien Guihal devient l’un des principaux pourvoyeurs de vidéos sur la chaîne Youtube d’Ana Muslim.

En 2012, Adrien Guihal était condamné pour association de malfaiteurs terroriste

En décembre 2008, Adrien Guihal est arrêté pour avoir fomenté un projet d'attentat en France. Il est condamné en janvier 2012 pour "association de malfaiteurs à visée terroriste"

Revendication des attentats de Magnanville et de Nice par Adrien Guihal en 2016

En août 2016, Adrien Guihal, le garagiste devenu "la voix francophone de l'Etat islamique" en Syrie revendique depuis Raqua la responsabilité des attentats de Nice et de Magnanville

Le CCIF ne pouvait l’ignorer et s’il l’ignorait, il a fait preuve de bien peu de curiosité alors qu’il s’est acharné sur des musulmans modérés comme l’Imam Chalghoumi. Le CCIF ne pouvait ignorer qu’Adrien Guihal avait été condamné « pour association de malfaiteurs à visée terroriste ».

Capture d'Adrien Guihal par les Kurdes en 2018

Son nom de guerre est "Abou Oussama al-faransi". Mais c’est bien sous son nom français qu’Adrien Guihal devra rendre des comptes à la justice : il vient d'être arrêté par les Kurdes.

Selon Libération, "Adrien Guihal tient un rôle de meneur. C’est du moins ce que décrit un suspect, finalement mis hors de cause, qui les a fréquentés à partir de 2014. Le reconnaissant sur une photo, il lance aux enquêteurs : «C’est lui le dirigeant pour moi. Il est toujours habillé "façon militaire", il est très méchant. C’est le plus radical et il est "anti-tout". […] Il m’a traité de "kouffar" au premier regard. […] C’est le plus dangereux de tous. Il n’a pas de cœur.» L’homme conclut, presque effrayé : «Pour moi, il n’hésiterait pas une seconde à tirer sur quelqu’un. C’est un psychopathe.»"

Les questions :

- En apportant "soutien et assistance" à Ana Muslim en 2014, le directeur du CCIF pouvait-il ignorer qu'Adrien Guihal était le principal pourvoyeur de vidéos de la chaîne Youtube Ana Muslim ? 

- Pouvait-il ignorer qu'Adrien Guihal avait été condamné en 2012 pour "pour association de malfaiteurs à visée terroriste » ?

- En 2016, sachant qu'Adrien Guihal revendiquait les attentats de Nice et Magnanville, le CCIF pouvait-il faire amende honorable en dénonçant l'Etat islamique et son idéologie et en acceptant s'être fourvoyé en soutenant Ana Muslim ?

En 2018, sachant qu'Adrien Guihal était capturé par les Kurdes, le CCIF aurait-il pu féliciter les Kurdes, remercier l'Etat français pour l'efficacité de la lutte antiterroriste menée en Syrie au côtés des Kurdes, faire amende honorable en dénonçant l'Etat islamique et son idéologie et en accepter s'être fourvoyé en soutenant Ana Muslim ?

Force est de constater que fin 2018, n'a toujours pas prononcé un seul mot de condamnation des actes commis par Adrien Guihal. Le seul mot de soutien a été celui prononcé en 2014 au profit d'Ana Muslim, l'organisation d'Adrien Guihal...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter