Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 17:29


Depuis cinq ans, la politique menée par le candidat sortant impacte le Haut Anjou : suppressions de classes, non remplacements d'enseignants au lycée Blaise Pascal, suppression du tribunal de Segré, la fameuse prime de 1000 euros que personne n'a reçu dans le Segréen...

Pour masquer cet échec, le candidat sortant utilise une rhétorique qui se confond avec celle de l'extrême droite. Il attaque désormais les corps intermédiaires accusés de trahir les "vrais travailleurs". Depuis le 1er mai 1941, c'est la première fois qu'un chef d'Etat en exercice organise une "fête du travail" qui s'oppose à celle des organisations syndicales.

Pourtant, les syndiqués défendent les salariés des entreprises face à la dégradation des conditions de travail, au stress et au burn out, ou ceux de Sotira qui risquent leur emploi.
 
Si la crise peut expliquer la montée du Front national comme les 6 millions de chômeurs en Allemagne pouvaient expliquer la montée du nazisme, je trouve inacceptable que le candidat sortant utilise un argumentaire proche de l'extrême droite.

Je suis très marqué par les valeurs de la Résistance. Ma famille est issue d'un village brûlé par les SS le 13 septembre 1944. 67 ans après, des gens du village pleurent, encore traumatisés, en se remémorant l'incendie. Enfants, ils ont été pris en otage, face à la mitrailleuse, ont vu les hommes alignés contre un mur, un jeune, immigré d'origine italienne, assassiné.
Les vrais otages, c'étaient eux, pas des voyageurs bloqués 15 minutes par une grève.
Cette histoire familiale a forgé mes convictions européennes, et a motivé mon engagement politique. Jusqu'à la fin de mes jours, je combattrai avec force ceux qui ne se souviennent  pas. C'est pourquoi je soutiens François Hollande car  je partage avec lui le combat contre les discours extrémistes, la défense de convictions européennes, celles d'une Europe de paix, de solidarité et de prospérité, celles d'une France qui s'ouvre sur le monde et qui n'en a pas peur, parce qu'il propose un projet crédible et juste de redressement de la France, qu'il réorientera l'Europe vers moins d'austérité et plus de croissance, parce qu'il veut rassembler les Français.

Emmanuel Drouin
Secrétaire du Parti socialiste de Segré

Partager cet article

Repost0

commentaires

Emmanuel Drouin

Habitant le centre-ville de Segré, je suis enseignant en économie à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers. Responsable d’une association de solidarité, puis d’un club sportif, j'ai acquis la conviction que pour Segré, la concertation avec les habitants et les acteurs du territoire est la démarche pour construire un projet ambitieux. Au quotidien, mon action se porte vers la constitution de ce projet des Segréens. Je travaille avec mon équipe et les élus de l’opposition de Segré. J’échange aussi avec les élus du Maine-et-Loire et d'autres départements. Souhaitant sortir Segré de son immobilisme, j’ai les compétences et l’équipe pour le faire.

Contacts

Mail.png Facebook.png Twitter